Publications

N’hésitez pas à me demander si vous souhaitez lire une publication qui ne serait pas disponible électroniquement/gratuitement // Don’t hesitate to ask if you want to read a publication not available online/for free

favard (dot) florent (at) gmail (dot) com (or you can contact me via Twitter)

Articles publiés dans des revues à comité de lecture

• FAVARD Florent, « The Big Empty : Représentation(s) de l’espace interstellaire à la télévision », Entrelacs, Hors série « Paysages en séries », novembre 2016

Cet article entend explorer la représentation de l’espace interstellaire dans les séries de science-fiction appartenant au genre du space-opera, en se focalisant sur la façon dont elles ré-interrogent la notion même de « paysage » tout en proposant un réseau de représentations fortement codifiées.

• FAVARD Florent, « War Without End : le devoir de mémoire dans Babylon 5 (PTEN>TNT, 1993-1998) », TV/Series #10, novembre 2016

Cet article explore la représentation des conflits dans la série de science-fiction américaine Babylon 5 (PTEN>TNT, 1993-1998). Dans une perspective narratologique thématique, il s’agit en premier lieu d’analyser le réseau de conflits qui structure le monde fictionnel et l’intrigue de la série au sein d’un récit complexe et non linéaire, ainsi que les analogies tissées de façon systématique avec des conflits réels, dans l’ordre chronologique de la série. Le rapport de la série à l’Histoire, au devoir de mémoire et à l’historiographie est ensuite étudié. Il est ainsi possible d’explorer les limites de la critique politique et sociale proposée par la série, et de mettre au jour le caractère cyclique de l’Histoire au coeur de son discours.

• FAVARD Florent, « “You can(’t) let go now”: Mystery boxes, quantum readings and very bright lights in Lost », TV/Series Hors séries #1, octobre 2016

Cet article entend s’interroger sur quelques particularités narratives de la série Lost, à l’aune de sa réception polarisée, voire fracturée. Prenant en compte le contexte de production et de réception de la série, cet article s’inspire de la théorie des
mondes possibles appliquée à la fiction et de la storyology explorée notamment par Marie-Laure Ryan, pour analyser l’impact du concept de « boîte mystère » proposé par J. J. Abrams sur la lecture de l’intrigue par le public, et la superposition générique des cadres d’interprétations des éléments ambigus que sont le Coeur de l’île et les flashsideways.

• FAVARD Florent, « Le transmedia storytelling est-il soluble dans la narratologie ? », Cahiers de la SFIC, juin

• FAVARD Florent, « La série est un récit : Articulation de l’intrigue à long terme et «mythologie» », Télévision, #7, mars 2016

Cet article s’intéresse à la notion de « mythologie » telle qu’elle est employée par les scénaristes et critiques (notamment dans la sphère anglo-saxonne) et à ce qu’elle pourrait apporter à la compréhension des structures narratives macroscopiques déployées à l’échelle des séries télévisées narrativement complexes contemporaines.

• FAVARD Florent, « Des Classics à New Who : Renouveau et continuité dans Doctor Who », Représentations, décembre 2015, pp. 100-117

Cet article vise à explorer l’évolution de l’esthétique de la série télévisée de science-fiction britannique Doctor Who (BBC, 1963-1989 ; 2005-présent), en questionnant les rapports entre l’état de l’art, le maintien de la continuité et les normes spécifiques du programme ; il s’agit de démontrer comment le programme se rend intemporel en négociant extra- et intradiégétiquement l’idée d’un renouveau perpétuel.

• FAVARD Florent, « Quand la science-fiction questionne le genre: l’exemple de la série Fringe », Genre en séries, #2 (automne 2015), pp. 98-120

Cet article explore les liens tissés entre les topoï du genre de la science-fiction et les questions d’identité et de genre dans la série américaine Fringe (Fox, 2008-2013).

• FAVARD, Florent, « It’s in the frakkin’ ship! la réflexivité musicale au service du récit dans Battlestar Galactica », in CARAYOL, Cécile (dir.), ROSSI, Jérôme (dir.), Musiques de séries télévisées, Rennes, PUR, 2015

Cet article s’intéresse d’une part à la composition de la musique de la série par Bear McCreary (ses influences, l’hybridité de l’orchestre, …), d’autre part aux fonctions proprement narratives qui sont prises en charge par la musique « de fosse » de la série.

• FAVARD, Florent, « Continuité, canonicité et complétude dans Doctor Who », TV/Series, #15 (déc. 2014), pp. 192-210

Article explorant la multi-auctorialité et le contenu transmedia de la série britannique Doctor Who, en s’intéressant à sa structure en rhizome, à l’isolation d’ères dans le programme, ou encore aux phénomènes de continuité/complétude rétroactive.

• FAVARD, Florent, « The Yellow umbrella syndrome: Pledging and delaying narrative closure in How I Met Your Mother », GRAAT Anglophone studies, #15 (avril 2014), pp. 24-49

Article en anglais traitant de la promesse de dénouement faite par la sitcom How I met your mother, et des divers mécanismes narratifs qu’elle met en place pour le retarder tout en faisant de cette fin la clef de voûte de son architecture.

This articles deals with the « closure pledge » in american sitcom How I met your mother, and the multiple storytelling mechanisms it uses to delay its ending, while at the same time underlining its end-determined architecture.

•   « Eric Dufour, Le Cinéma de science fiction » (recension), Essais, vol. 2-2012, Presses Universitaires de Bordeaux, février 2013

Articles non-académiques

 

•   « Sherlock vs. Sherlock« , L’intermède, 12 mai 2014

Une analyse comparative des séries Sherlock et Elementary visant non pas à les hiérarchiser, mais à voir en quoi elles interprètent le canon holmésien de façon complémentaire

•   « Moffat avant l’ère Moffat« , Les Plumes asthmatiques, 2013

« The Empty Child/The Doctor Dances – S01E09-10 » (body horror, manipulation du son et de l’image)

« The Girl in the fireplace – S02E04 » (défamiliarisation, analogie Reinette Poisson/Amelia Pond)

« Blink – S03E10 » (une esthétique du temps « à la Moffat »)

« Silence in the library/Forest of the dead – S04E08-09 » (style affirmé, lancement de l’intrigue feuilletonnante de River Song)

Une série de quatre analyses portant sur les épisodes écrits par Steven Moffat durant l’ère Davies de la série Doctor Who. Le but est d’analyser le style de récit qu’il déploiera plus tard autour de thèmes liés à chaque épisode.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Florent FAVARD. Docteur en études cinématographiques et audiovisuelles, je parle narratologie, séries télévisées et genre de l'imaginaire. Avec des gifs.

%d blogueurs aiment cette page :